Le guide des forces de l'ordre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le guide des forces de l'ordre.

Message par ActualLife-Fredy le Sam 12 Mar - 17:24

I/ Hiérarchie :

Il est important de respecter l’ordre hiérarchique imposé, cela permet d’avoir un bon fonctionnement au sein de chaque unité.


II/ Patrouille :

Le but principal d'une patrouille, est de maintenir l'ordre dans les rues de la ville. Afin d'être le plus efficace possible il est recommandé de ne pas patrouiller dans le même secteur qu'une autre unité. Lors d'une patrouille vous pouvez être amené à effectuer divers contrôles. Bien que cela relève du bon sens, voici quelques règles à respecter afin de ne pas finir dans une situation quelque peu embêtante :




  • Surement une des règle les plus importantes, ne jamais vous balader seul en ville, vous êtes entièrement inutile et trop vulnérable.

  • Ne jamais vous mettre en danger, rien ne vous empêche de mobiliser une autre unité si vous sentez les chose vous échapper .

  • Lors d'un contrôle restez le plus respectueux possible envers la personne interpellée.

  • Dans les rues, vous représentez l'ordre et la loi, vous êtes donc priés de garder un minimum de sérieux afin de montrer l'exemple.





III/ Votre rôle :
Il y a actuellement plusieurs "métiers" au sein de la police, chacun d'entre eux dispose d'un rang ainsi que d'un rôle bien précis. Vous êtes priés de remplir les tâches assignées au métier que vous avez choisi. Tout manquement à cette règle résultera d'une sanction.


IV/ Arrestation :

Dans votre carrière, des arrestations, vous en aurez, cependant il faut en respecter certaines règles :


  • Chaque arrestation se doit d'être accompagnée d'une preuve qu'elle soit matérielle ou visuelle. (ex. Le témoignage d'un Agent en service est une preuve visuelle recevable)

  • Un accord verbal ne constitue en rien une preuve (ex. Un vendeur d'arme qui dit pouvoir vendre une arme à une personne ne possédant pas de licence n'est en rien une preuve recevable), le mieux est alors de continuer l'enquête, afin d'amener le suspect à l’acte pour ensuite disposer d'une preuve matérielle.

  • Afin de procéder à une arrestation, vous devrez obligatoirement être situé dans les locaux de la Mairie ou du Commissariat. (Sauf cas de force majeur "Ex. aucune voiture disponible")

  • Il est impératif de fouiller la personne avant que celle-ci ne prenne la route de la prison.

  • Toute personne appréhendée devra être consciente de ce qui lui arrive, elle doit connaitre le motif de son arrestation, le temps qu’elle va passer en prison ainsi que le montant de sa caution.

  • Le "Bâton d'Arrestation" est un outil puissant, tout abus de ce dernier résultera d'une sanction.


Lors de l'interpellation d'un ou de plusieurs individus armés, il est OBLIGATOIRE de procéder à une sommation verbale (ex : Lâchez vos armes, Police !). Les forces de police ne devront faire feu que face au refus d'obtempérer suite à la sommation. Ouvrir le feu sans avoir fait de sommation préalable ou sans avoir laissé l'occasion aux suspects de se rendre sera considéré comme une bavure et sera sanctionné. Votre métier est avant tout d'arrêter les malfrats et non de les tuer.



V/ Périmètre de sécurité :

Un périmètre de sécurité est un espace délimité physiquement (barrière, clôture, ruban...) entourant une zone de conflit, il sert avant tout à restreindre l'accès aux personnes extérieures pour les protéger eux ainsi les personnes opérant à l’intérieure. Voici quelques règles à respecter avant d'en établir un :


  • Seuls quelques "props" sont autorisés pour cette tâche, en voici la liste : TrafficCone001a / barricade001a / barricade002a

  • Les cordes (ou treuil) avec les texture de ruban policier ne sont pas là pour vous amuser, veillez à ne pas en abuser.

  • Un général une seule unité complète (2 Patrouilles) suffit pour établir un périmètre de sécurité, inutile donc de déployer la moitié de la police à cet effet.




VI/ Les véhicules de fonction :

Des véhicules de fonction vous seront fournis par le gouvernement pour que vous puissiez travailler dans les meilleures conditions possibles. Toutefois, quelques règles sont à respecter avant de prendre le volant de ces véhicules :


  • Ces véhicules sont réservés aux patrouilles motorisées, ils ne doivent en aucun cas servir comme de vulgaires taxis.

  • Pour qu'une patrouille circule en ville avec son véhicule, il faut impérativement qu'il y ait à sont bord 2 patrouilles motorisées. Tout manquement à cette règle entraînera des sanction.

  • Vous êtes les seuls responsables de vos véhicules, à vous donc d'en prendre le plus grand soin.

  • Il est impératif de retourner les véhicules de police au garage avant de prendre la fin de votre service.




VII/ Prise d'otage :

Les prises d'otages sont des situations complexes à résoudre, elles demandent une grande organisation ainsi qu'un grand respect des règles. Bien qu'il n'existe pas de prise d'otage "type", nous avons listé les différentes étapes clés à mettre en place afin que son dénouement se passe au mieux :



1 - Sécuriser la zone.

Pour ce faire vous devez établir un périmètre de sécurité autour de la zone afin d’empêcher tout autre civil de se mettre en danger. En général une patrouille complète suffit à cette tâche. (Voir "VI/ Périmètre de sécurité)


2 - Monter une équipe d’intervention.

Si ce n’est pas déjà le cas, une équipe d’intervention doit être mise en place afin d’être prêt à toute éventualité. De par leurs équipements ce sont les seuls capable de mener (si besoin) un assaut.


3 - Rentrer en contact avec les preneur d'otage.

C’est au commissaire de choisir celui qui aura la lourde tâche de rentrer en contact avec les preneurs d’otage. C’est une étape cruciale qui consiste à définir les exigences des malfaiteurs mais également à récolter un maximum d’informations pertinentes. (Le nombre de malfrats, leur équipement, etc...)


4 - Les négociations.

L’objectif est de créer un rapport de confiance, comprendre et évaluer toutes les solutions envisageables afin d’éviter toute effusion de sang. Le négociateur devra alors faire preuve de patience, le temps est un allié et non une pression, votre seule préoccupation est garder un maximum de personnes saines et sauves.


5 - Terrain d’entente.

Une fois que les deux partis ont trouvé une entente commune, l’heure est alors venu de procéder à une première transaction. La première règle est de ne jamais rien offrir, chaque échange doit être dit “donnant, donnant” (ex: Un otage contre de la nourriture). On considère qu’une prise d’otage est terminée à partir du moment où l'intégralité des otages est en sécurité.

6 - La traque.

Soit les preneurs d’otage s’enfuient, soit vous les arrêtez, peu importe la façon (létale ou non). C’est au chef d’intervention de diriger l’assaut, tout en assurant le maximum de sécurité pour ses hommes. Si vous êtes en état d’infériorité numérique, il sera plus judicieux d’assurer votre repli.



VIII/ Assaut : 

Attention
, de part l’extrême dangerosité de celui-ci, un assaut ne se doit d'être lancé qu'en cas de dernier recours. Il faut bien être conscient qu'un assaut signifie mettre la vie de personnes en danger. De par leur entraînement ainsi que leur équipement, les plus à même d'y participer sont les Unités d'intervention ainsi que leur chef, ils peuvent cependant être "soutenus" par une patrouille avec l'accord préalable du Commissaire. 

Afin que celui-ci se déroule au mieux, nous avons mis en place quelques règles à respecter lors d'un assaut : 


  • Un assaut ne peut qu'être lancé qu'en cas de dernier recours. (Surtout dans le cas d'une prise d'otage)

  • Il peut être intéressant (si possible) d'avoir une unité médicale sur place, afin de prendre en charge rapidement toutes personnes blessées lors de l'action.

  • Pour la sécurité des personnes autour et dans l'action, un assaut ne peu être lancé si la zone de conflit n'a pas été préalablement sécurisée. (Périmètre de sécurité)

  • Vérifiez plusieurs fois sur qui vous tirez, un tir fraternel est vite arrivé.

  • Assurez vous que la personne sur qui vous tirez représente vraiment une menace imminente pour vous même ou tout autre personne dans l'action.

  • Les pertes civiles éventuelles lors d'un assaut sont de la responsabilité des forces de l'ordre et sont considérés comme des bavures.



Un assaut ne peut être lancé que si :




  • Les malfaiteurs refusent toute négociation.

  • Les négociations avec les malfaiteurs ne mènent à rien.

  • Les malfaiteurs ne respectent pas les termes de la négociation.

  • Les malfaiteurs représentent un danger imminent pour autrui.

  • Les malfaiteurs ont des antécédents connus, comme instables et violents.

  • Les malfaiteurs décident d'ouvrir le feu, même si ce n'est pas intentionnel, cela montre l'instabilité des malfrats ce qui peut être interprété comme un danger imminent

  • Les forces de police disposent d'assez d'information pour juger si un Assaut "éclair" ne met pas la vie des otages en danger de mort


Comme nous l'avons dit plus haut, les différents métiers du corps de police sont les métiers les plus importants du serveur, c'est pour cela que vous devez vous mettre en tête que Chaque vie compte. Vous êtes les principaux acteurs du serveur, vous avez beaucoup de responsabilités sur les épaules. L'ambiance générale du serveur dépendra donc de vos actes ! Nous serons donc intransigeant sur le respect des différentes règles citées ci-dessus.
avatar
ActualLife-Fredy

Messages : 16
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 19
Localisation : Thetford Mines

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum